Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

7/28/2018

[Fantasia 2018] NUMBER 37

Critique par Anna Li ( )
Lorsque le gangster Randal Hendricks [Irshaad Ally] emprunte une somme considérable d’argent au prêteur sur gages Emmie [Danny Ross], il est certain de pouvoir le lui rendre. Son plan est simple: acheter de la drogue avec l’argent, revendre cette drogue plus chère, remettre le montant emprunté et empocher le reste. Quelques mois plus tard, Randal sort de l’hôpital. Il est devenu paraplégique, résultat de ses déboires avec les revendeurs de drogue. Sans le sou, lui et sa copine Pam [Monique Rickman] ont dû emménager dans un appartement miteux. Comme sa carrière de gangster est derrière lui et il ne peut pas travailler, il ne fait plus rien de ses journées. Pam lui fait cadeau d’une paire de jumelles. Il s’en sert pour épier ses voisins. Même s’il ne peut plus marcher, il n’est pas au bout de ses peines. Emmie est cruel et exige toujours de ravoir l’argent emprunté. Randal doit trouver le moyen d’amasser 25 000 $ avant sept jours sinon sa vie et celle de sa copine seront menacées. Un soir, alors qu’il observe les appartements de l’immeuble adjacent, il est témoin du meurtre d’un policier corrompu par Lawyer [David Manuel], un criminel dangereux. Au lieu d’appeler la police, Randal a l’idée géniale d’extorquer l’argent du meurtrier. Il lui demande donc 100 000 $ de manière anonyme en échange de son silence. En raison de son handicap, il doit demander l’aide de Pam et de son ami Warren [Ephraim Gordon]. Bien évidemment, rien ne se passera comme prévu... 

La production sud-africaine NUMBER 37 se veut d’être une version violente de Rear Window d’Alfred Hitchcock. La réalisatrice Nosipho Dumisa a dressé un portrait vraisemblable de la vie telle qu’expérimentée dans les quartiers pauvres. On est plongé dans cet univers dur que nous connaissons peu, ce qui ajoute un intérêt de plus à l’expérience du spectateur. Ne vous attendez pas à voir des scènes de violence explicite, car la brutalité est suggérée. Vous ne verrez pas de fusillade ou de châtiment physique, car aucun effet spécial n’a été utilisé.

Il est initialement difficile d’éprouver de l’empathie pour Randal, car tout découle des mauvais choix qu’il fait. Sa relation tumultueuse avec Pam, une femme qui ferait tout pour lui, n’aide pas non plus. Le spectateur ressentira donc un certain détachement face à ce personnage. Toujours en train de se mettre les pieds dans les plats, Randal nous désespère par son manque de jugement et ses décisions toutes plus insensées les unes que les autres. Malgré cette absence d’empathie ressentie à son égard, on se laisse quand même entraîner dans son périple et on suit avec enthousiasme ses mésaventures. Irshaad Allyb incarne bien ce personnage atypique et son jeu est particulièrement convaincant. Il réussit à exprimer une vaste gamme d’émotions et on croit sans aucun mal à son passé de malfaiteur. L’effet de suspense est plutôt réussi et vous attendrez avec impatience la suite des événements.  

http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Article en vedette

[Critique DVD] GUNDALA - RISE OF A HERO

Archives

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

HELLO WORLD! Ayant passé une partie de ma vie à ne faire que des maths (un baccalauréat que j'ai complété!), je n'ai peut-être plus la même plume qu'autrefois... Malgré tout, j'espère que vous apprécierez mes critiques de films et autres articles!

J'assistais souvent par le passé aux premières (tapis rouge) de films: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D