Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

11/15/2018

[Critique Cinéma] FANTASTIC BEASTS: THE CRIMES OF GRINDELWALD

Critique par Anna Li ( )
⭐⭐⭐🔸 FANTASTIC BEASTS: THE CRIMES OF GRINDELWALD / Les animaux fantastiques: Les Crimes de Grindelwald est une toute nouvelle aventure qui nous replonge dans le monde magique des sorciers issu de l’imagination de J.K. Rowling. Réalisé de nouveau par David Yates (sa sixième incursion dans le monde de J.K. Rowling), cet opus, sans être parfait, devra plaire à tous ceux qui ont aimé le premier film (ma critique se trouve ici). 

La romancière J.K. Rowling a participé à l’écriture du scénario. L’histoire débute en 1927, quelques mois après les évènements du premier opus. Le magizoologue Newt Scamander [Eddie Redmayne] a mis hors d’état de nuire le sorcier énigmatique et très puissant Gellert Grindelwald [Johnny Depp]. Ce dernier a promis de prendre sa revanche. Il est incarcéré à New York dans une cellule de l'American Ministry of Magic et parvient à s’enfuir de manière spectaculaire durant son transfert pour l'Europe. Il est persuadé que les Muggles ou les "Non-maj" et les sorciers ne peuvent coexister et qu’une guerre se prépare. Pour éviter qu’un conflit provoque le déclenchement d’une guerre, les sorciers doivent montrer leur supériorité au sein du monde. (Les allégories avec le Nazisme d’Hitler sont évidentes ici. Heureusement, les enfants n’y verront que du feu.) En quelque mois, il réussit à rallier plusieurs sorciers et sorcières à sa cause. Le monde des sorciers s’en trouve de plus en plus divisé, ce qui représente une menace pour le monde entier. Albus Dumbledore [Jude Law], ancien meilleur ami de Grindelwald est le seul qui peut tenter de freiner son ascension. Pour ce faire, il demande l’aide de Newt, son ancien élève. Cette tâche s’avère dangereuse et Newt pourra compter sur le support du Non-Maj Jacob Kowalski [Dan Fogler] et de la sorcière Tina Goldstein [Katherine Waterston].

Plutôt que de se concentrer sur une seule trame narrative, le scénario est diffus et jongle avec plusieurs sous-intrigues disparates. On devine que l’objectif est d’introduire des histoires et de nouveaux personnages qui vont préparer le terrain pour trois suites à venir, mais on ne peut s’empêcher d’être un peu insatisfait lorsque le film se termine. Comme le long métrage saute d’une intrigue à l’autre, il est impossible de créer et de maintenir le suspense.

Avec toute la panoplie de personnages anciens et nouveaux, il est difficile de donner une place équitable à tous. Un exemple flagrant est Queenie Goldstein [Alison Surol] qui est sous-utilisée et n’apparaît que dans une minorité de scènes. En fait, elle n'a même pas un seul dialogue avec sa sœur Tina.

 L’un des personnages clé de la saga Harry Potter, Albus Dumbledore apparaît pour la première fois dans Fantastic Beasts. Ce Dumbledore est beaucoup plus jeune, a encore beaucoup à apprendre et fait parfois des erreurs. Hanté par son passé avec Grindelwald qu’il garde secret, il ne peut trouver le courage d’affronter son ancien ami. Il envoie donc Newt à sa place. L'évolution du personnage en celui qu'il est dans les films de Harry Potter sera intéressante à suivre. Jude Law convient parfaitement au rôle et joue le personnage en lui insufflant un côté espiègle. Eddie Redmayne donne également une performance satisfaisante. Il personnifie avec aisance toutes les facettes dont la timidité du personnage. Le seul hic est sa tendance à marmonner. Le public devra donc se concentrer davantage toutes les fois qu'il parle. Gellert Grindelwald est un vilain qui se veut différent de Lord Voldemort. Charismatique envers ses pairs, il parvient aisément à leur transmettre sa façon de penser et à les convaincre de rejoindre sa cause. Johnny Depp, habitué à des rôles plus flamboyants, est plus terre-à-terre dans son interprétation. Les autres acteurs jouent bien le jeu et les interactions entre les personnages sont authentiques.

Le film capture avec efficacité la magie du premier opus. La présence de créatures fantastiques demeure l’aspect le plus amusant. Niffler a maintenant une famille adorable. De nouvelles créatures dont le gigantesque félin Zouwu font également une apparition. Conçues grâce à l’animation numérique, elles sont fantastiques. L’action se déroule dans un monde plus vaste que celui de Harry Potter. On se transporte à Londres, New York et Paris dans des décors somptueux et détaillés. On retrouve au fil du récit quelques clins d’œil (parfois nébuleux) à la saga Harry Potter qui plairont aux amateurs de la franchise. 

FANTASTIC BEASTS: THE CRIMES OF GRINDELWALD sera suivi de trois autres chapitres. Ça promet!  
http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Article en vedette

[Critique DVD] GUNDALA - RISE OF A HERO

Archives

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

HELLO WORLD! Ayant passé une partie de ma vie à ne faire que des maths (un baccalauréat que j'ai complété!), je n'ai peut-être plus la même plume qu'autrefois... Malgré tout, j'espère que vous apprécierez mes critiques de films et autres articles!

J'assistais souvent par le passé aux premières (tapis rouge) de films: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D