Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

3/15/2016

[Critique • Cinéma] THE DIVERGENT SERIES: ALLEGIANT – PART 1

Synopsis officiel
Dans le troisième volet de la franchise à succès Divergence, ALLÉGEANCE, Tris (Shailene Woodley) et Quatre (Theo James) devront plonger dans un tout nouveau monde encore plus hostile et dangereux. Après la révélation choc d’INSURGÉS, Tris doit fuir avec Quatre au-delà des murs entourant Chicago. Pour la toute première fois, ils quitteront la seule ville et les seules personnes qu’ils connaissent. Une fois dehors, ils devront mettre de côté tout ce qu’ils croyaient savoir au fur et à mesure qu’ils découvriront de nouvelles vérités. Tris et Quatre devront faire de nouvelles alliances alors qu’une guerre sans merci mettant en péril l’humanité se prépare derrière les murs de Chicago. Pour survivre, Tris devra faire des choix difficile en considérant le courage, l’allégeance, le sacrifice et l’amour. 

Critique

ALLEGIANT est le 3e opus de la série de films DIVERGENT, après DIVERGENT (lire ma critique ici) et INSURGENT (lire ma critique ici). Le réalisateur Robert Schwentke est de nouveau aux commandes de cette suite.

Souvenons-nous des événements de la fin de l’opus précédent : Notre héroïne, Tris Prior, ouvre une boîte contenant un message de la part des fondateurs. Une femme mentionne que le système de Factions instauré dans la ville de Chicago n’était qu’un test afin de voir si l'humanité est toujours présente dans la population. Elle les informe qu’il y a des survivants de l’autre côté du Wall. Au loin, Jeanine regarde la population se diriger vers le Wall avant de se faire froidement assassiner par Evelyn.

Dans ALLEGIANT, la population marche vers le Wall et se bute à une barrière fermée! Evelyn (Naomi Watts) qui s’est autoproclamée leader de la population commence son règne de terreur. Elle interdit à toute personne de quitter Chicago. De plus, elle a électrifié le Wall pour s’assurer que personne ne tentera de le franchir. Elle participe activement à l’exécution publique des membres du régime de Jeanine. En gros, le spectateur s’en rend compte très tôt dans le film, Evelyn est une autre « Jeanine ». Elle justifie ses actions à plusieurs reprises durant le film, mais ce n’est pas assez pour rendre son personnage moins détestable. Johanna (Octavia Spencer), ancienne leader des Amity, veut mettre un terme à la dictature d’Evelyn. Elle croit que le système de faction devrait être réinstauré et sa cellule rebelle appelée Allegiant, fera la guerre contre Evelyn s’il le faut.

C’est dans ce climat grandissant de guerre civile que Tris décide de quitter Chicago. Pourchassé par Edgar (Jonny Weston), un jeune homme loyal a Evelyn, le groupe formé de Tris, Four (Theo James), Christina (Zoë Kravitz), Peter (Miles Teller), Caleb (Ansel Elgort) et Tori (Maggie Q), coupent l’électricité du Wall et s’aventurent au-delà de Chicago… Ils se retrouvent dans un désert apocalyptique nommé The Fringe, un monde complètement dévasté, toxique et où la pluie est rouge sang. Le monde tel qu’on le connaît aurait été détruit il y a 200 ans par une guerre appelée la Purity War. Bien sûr, ils ne resteront pas longtemps dans le Fringe et seront transportés au Bureau of Genetic Welfare, dirigé par David (Jeff Daniels).

Le principal problème du film est son scénario. Comme je n’ai pas lu le livre, il est difficile de savoir qui est le responsable. Est-ce que c’est Veronica Roth, l’auteure du matériel source ou bien les scénaristes du film? Peu importe. Comme dans les deux premiers films de la trilogie, la population est séparée. Cette fois, ce n’est pas dû à leur personnalité, mais leur gènes : pure et « damaged ». Comme Tris est pure et le reste de son groupe est « damaged » ils sont séparés dès qu’ils arrivent au Bureau du Genetic Welfare. Tris a des choses très monotones à faire dans le film comme d’avoir plusieurs discussions avec David. Four participe plus à l’action, car il fait maintenant partie d’une unité de soldats responsables de sauver les enfants du Fringe. L’histoire est très prévisible. Le spectateur devine aisément ce qui va se passer. Les personnages sont insipides. J’ai déjà mentionné mon opinion sur Evelyn en début de texte. Tris qui possède supposément le parfait équilibre entre les cinq personnalités est extrêmement naïve, ce qui va énerver le spectateur. Elle croit aveuglément tout ce que David lui dit. Four semble être le plus intelligent. Il devine assez tôt qu’il y a quelque chose qui cloche. Peter est toujours le même et va trahir ses compagnons dès qu’il en a l’occasion. Christina apparaît à peine dans ALLEGIANT, son personnage est complètement inutile. Les acteurs donnent néanmoins une performance passable.

ALLEGIANT est du pareil au même, la redondance et prévisibilité du scénario (je répète que je n’ai pas lu le livre) laissent beaucoup à désirer. Il ne s’adresse qu’aux fans de la série de livres. Pour les autres, ce n’est pas un film que je recommande même si les effets visuels peuvent justifier à eux seuls le prix du billet. Le manque de suspense du dénouement d’ALLEGIANT n’attirera certainement pas les spectateurs pour le dernier film qui prendra l’affiche durant l’été 2017.
http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Meilleur film d'animation de 2018!!

[Critique Cinéma] SPIDER-MAN: INTO THE SPIDER-VERSE

Archives

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D