Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

1/15/2016

[Critique • Cinéma] 13 HOURS: THE SECRET SOLDIERS OF BENGHAZI

Synopsis officiel
Du réalisateur Michael Bay, « 13 Heures : Le secret des soldats de Benghazi » est l’histoire poignante de six anciens opérateurs militaires d’élite affectés à la protection de la CIA, qui ont donné la réplique contre toute attente, lorsque des terroristes ont attaqué un complexe diplomatique américain le 11 septembre 2012. Lorsque tout allait mal, six hommes ont eu le courage de faire ce qui était juste. 

Critique

13 HOURS : THE SECRET SOLDIERS OF BENGHAZI est la toute nouvelle mouture du cinéaste Michael Bay. Il est une adaptation du roman 13 Hours : The Inside Account of What Really Happened in Benghazi de l’auteur Mitchell Zuckoff retraçant les événements réels de l’attaque d’un complexe diplomatique américain à Behghazi, en Libye le 11 septembre 2012. Vu qu’il s’agit d’un film de Michael Bay, reconnu entre autres pour ses explosions dans tous ses films, mes attentes étaient plutôt mitigées. D’emblée, je peux vous dire qu’il s’agit de ma première surprise de l’année 2016. Il est définitivement plus divertissant que des films similaires tels qu’American Sniper, Zero Dark Thirty, Hurt Locker, Goodkill, Hyena Road pour ne nommer que ceux-là (cliquez sur les liens pour lire mes critiques).

La chute du gouvernement de Gaddafi en 2011 a provoqué une instabilité dans toute la Libye. Des militants ont pillé les caches d’armes et munitions de l’ancien gouvernement et contrôlent une partie du territoire. Dans les marchés publics, les armes se vendent comme des petits pains. C’est dans ce climat que le film débute. Au mois d'août 2012, Jack Silva (John Krasinski, beaucoup plus musclé qu’à l’habitude), ancien membre des Navy SEAL atterrit à l’aéroport de Benghazi. Il a laissé sa femme et ses deux filles aux États-Unis pour un nouveau contrat de quelques semaines. Il joint les rangs du GRS (Global Response Staff), une organisation américaine secrète qui a été créée juste après les événements du 11 septembre 2001. La GRS est formée d’anciens membres des forces armées/marines. Ils ont le mandat de protéger les agents de la CIA sur place ainsi que l’ambassadeur américain de la Libye, Chris Stevens (Matt Letscher). Les autres membres de l'unité sont : Rone (James Badge Dale), Tanto (Pablo Schreiber), Boon (David Denman), Tig (Dominic Fumusa) et Oz (Max Martini). Le 11 septembre 2012, le groupe vivra une nuit d’enfer alors que des terroristes attaquent le consulat américain ainsi que leur base secrète.

Le début du film est un peu lent. Par contre, une fois que l’action commence, elle ne s’arrête plus, sauf pour quelques moments de répit. Michael Bay est parvenu à parfaitement créer un climat de tension. Étant donné que nos héros se trouvent dans un territoire hostile, il est difficile pour eux de discerner qui des habitants de la région sont des ennemis. Même la police locale ne semble pas être des gens à qui ils peuvent faire confiance. Cela ajoute un degré de suspense dans les séquences. Les scènes de combat et la poursuite de voiture sont à couper le souffle. Plusieurs explosions sont évidemment au menu, mais sont réalistes (pas over-the-top comme dans d’autres films de Michael Bay). La cinématographie est excellente de même que les effets visuels. J’avais vraiment l’impression de jouer à un jeu vidéo (Battlefield ou Call of Duty) durant plusieurs séquences. La vue des airs du complexe diplomatique où des triangles rouges marquent l’emplacement des ennemis, le tir à la première personne, l'utilisation du night-vision sont tous des éléments similaires à ces jeux. Les gens de nature sensible devront éviter ce film pour la séquence gore qui montre les blessures de certains personnages…

Le seul bémol du film est le manque de profondeur des personnages. La première demi-heure du long-métrage était le moment propice pour le faire. Bien sûr, Jack a une famille et prend contact avec elle, mais c’est à peu près tout ce qu’il y a en ce qui a trait aux développements des personnages. John Krasinski m’a néanmoins surprise par son interprétation. La scène où il éclate en sanglots est authentique.

13 HOURS: THE SECRET SOLDIERS OF BENGHAZI est ma première surprise de l’année. En terme de mon niveau de divertissement, il bat certainement The Revenant. Ce dernier est le genre de film que j’ai seulement besoin de voir une seule fois dans ma vie alors que 13 HOURS, je vais probablement le revoir au cinéma. Je recommande 13 HOURS aux fans de Michael Bay ainsi que les gamers et fans de jeux de tirs à la première personne sur la guerre.




http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Meilleur film d'animation de 2018!!

[Critique Cinéma] SPIDER-MAN: INTO THE SPIDER-VERSE

Archives

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D