Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

6/02/2018

[Critique Cinéma] ADRIFT

Critique par Anna Li ( )
☆☆☆ Trois ans après avoir exploré le plus haut sommet du monde dans Everest (ma critique ici), le réalisateur Baltasar Kormákur nous présente un autre long métrage inspiré d’un fait vécu. ADRIFT / En pleine tempête (titre québécois) / À la dérive (titre français) se situe en 1983. Tami Oldham [Shailene Woodley] et Richard Sharp [Sam Claflin] ne se doutent pas un instant qu’en entamant le voyage d’une trentaine de jours entre Tahiti et San Diego, leur embarcation se retrouvera nez à nez avec l’ouragan Raymond, l’un des ouragans les plus violents de l’histoire. Une fois la tempête passée, Tami reprend connaissance et découvre Richard grièvement blessé aux côtes et à la jambe. Leur yacht a subi d’importants dommages qui incluent le système de navigation et de communication et est à la dérive au milieu de l’Océan Pacifique. Pour tenter de survivre, Tami devra faire preuve de courage, de débrouillardise et d’endurance.
  

Basé sur le mémoire Red Sky in Mourning de Tami Oldham Ashcraft racontant cette mésaventure, le récit alterne entre les événements suivant la tempête et la rencontre et relation à Tahiti de Tami avec l’amour de sa vie, Richard. Les moments idylliques offrent un contraste avec les scènes angoissantes. Comme pour toute œuvre basée sur une histoire vraie, il est préférable de ne rien savoir du tout avant de visionner le film (par exemple, ne pas connaître le nombre de jours qui se sont passés avant que les occupants du bateau soient secourus). L’élément de surprise du scénario et le suspense sera seulement efficace pour les gens qui ne connaissent rien de l’histoire.

La relation amoureuse entre les deux protagonistes principaux n’a rien de mémorable. C’est un peu difficile à croire qu’il s’agit d’un couple vraiment épris l’un de l’autre. Peut-être est-ce dû au fait que la chimie n’opère pas entre les deux acteurs qui donnent néanmoins une bonne performance. La réalisation compense par une excellente cinématographie. Toute la première scène du film où Tami reprend connaissance, se rend tant bien que mal sur le pont et découvre que Richard est disparu est présentée sous la forme d’un seul plan-séquence. Plus tard, on voit le couple sauter dans l’eau et la caméra semble plonger également dans l’eau pour suivre les actions des personnages. Mentionnons également que le film a été tourné dans les eaux près des îles Fiji ce qui amène un degré d’authenticité dans les scènes. Lorsque l’on voit le petit bateau entouré d’eau à perte de vue, on a réellement l’impression que le film a été tourné dans l’océan. Lorsque la tempête arrive finalement (dans l’une des seules séquences utilisant le CGI), elle est dévastatrice.

ADRIFT est présentement à l’affiche.
http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Article en vedette

[Critique DVD] GUNDALA - RISE OF A HERO

Archives

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

HELLO WORLD! Ayant passé une partie de ma vie à ne faire que des maths (un baccalauréat que j'ai complété!), je n'ai peut-être plus la même plume qu'autrefois... Malgré tout, j'espère que vous apprécierez mes critiques de films et autres articles!

J'assistais souvent par le passé aux premières (tapis rouge) de films: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D