Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

3/12/2019

[Critique Cinéma] CAPHARNAÜM (کفرناحوم‎)

Critique par Anna Li ( )
⭐⭐⭐⭐ Gagnant du Prix du Jury du Festival de Cannes, CAPHARNAÜM de Nadine Labaki est un long métrage au sujet dérangeant qui nous provient du Liban.  

La vie est dure pour Zain [Zain Al Rafeea]. Très dure. Âgé de seulement 12 ans (il pense avoir 12 ans. Ses parents n’ont pas de certificat de naissance ni aucun papier qui prouve son âge.), il est incarcéré en prison pour avoir poignardé quelqu’un. Au tribunal, il informe le juge qu’il désire intenter un procès à ses parents. Pourquoi? Pour l’avoir mis au monde alors qu’ils ne sont pas capables de l’élever convenablement.

Par l’entremise de scènes de flashback, on nous dévoile les raisons qui l’ont poussé à penser ainsi... Zain vit avec ses parents et nombreux frères et sœurs dans un piteux appartement d'un quartier défavorisé de Beyrouth. Il a une affinité avec Sahar [Cedra Izam], sa sœur de onze ans, jusqu’au jour où elle est vendue au fils du propriétaire en échange de poules quelque temps après avoir eu ses premières règles. C’est la goutte qui fait déborder le vase. Il en a assez et décide de s’enfuir. Il est recueilli par Rahil [Yordanos Shiferaw], une Éthiopienne qui travaille illégalement au pays. Cette dernière a un jeune fils Yonas [Boluwatife Treasure Bankole]. Zain le garde pendant qu’elle est au travail. Suite à la disparition de Rahil, ils sont laissés à eux-mêmes. Zain devra trouver le moyen de subvenir aux besoins du bambin...

CAPHARNAÜM dépeint avec sincérité et sans jamais manipuler émotionnellement le spectateur l’extrême pauvreté et la vie misérable qu’on les gens sans papiers au Liban. Pour mettre en évidence la vie mouvementée de Zain, les scènes ont été filmées avec une caméra à main levée. Dans l’ensemble, le récit captivera le spectateur. Par contre, toutes les fois que l’on revient au temps présent (les scènes du tribunal), le rythme du film en souffre. Il aurait été plus efficace de présenter le film en ordre chronologique.

Ce qui démarque CAPHARNAÜM de nombreux films est la manière dont le casting sauvage a été fait. Tous les acteurs (sauf pour la réalisatrice qui a un petit rôle dans le film) ont été trouvés dans la rue et font une première incursion au cinéma! Rien ne paraît au niveau de leur jeu authentique. En fait, on pourrait croire que les acteurs sont des vétérans tellement ils sont convaincants. Zain Al Rafeea, un réfugié syrien, est excellent dans le rôle du protagoniste principal. Malgré que le personnage utilise un langage ordurier et qu’il est loin d’être un garçon sage, le spectateur sera vite de son côté et sera captivé par son périple grâce à son charisme naturel. Boluwatife Treasure Bankole est probablement et sans exagérer, la meilleure actrice bébé de l’histoire du cinéma. La réalité a dépassé la fiction lorsque Yordanos Shiferaw s’est réellement fait arrêter pendant le tournage, car elle n’a pas de papiers légaux. Elle a donc pu aisément puiser de son expérience pour la séquence où Rahil est en prison.

CAPHARNAÜM est présentement à l’affiche.  
http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Article en vedette

[Critique DVD] GUNDALA - RISE OF A HERO

Archives

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

HELLO WORLD! Ayant passé une partie de ma vie à ne faire que des maths (un baccalauréat que j'ai complété!), je n'ai peut-être plus la même plume qu'autrefois... Malgré tout, j'espère que vous apprécierez mes critiques de films et autres articles!

J'assistais souvent par le passé aux premières (tapis rouge) de films: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D