Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

10/31/2018

[Critique Cinéma] THE NUTCRACKER AND THE FOUR REALMS

Critique par Anna Li ( )
⭐⭐⭐⭐ THE NUTCRACKER AND THE FOUR REALMS / CASSE-NOISETTE ET LES QUATRE ROYAUMES de Disney se base à la fois sur le célèbre conte The Nutcracker and the Mouse King de Ernst Theodor Amadeus Hoffman et le ballet Nutcracker de Marius Petipa. Bien que cette adaptation arrive un peu trop tôt pour le temps des Fêtes, elle devrait néanmoins charmer tous les cinéphiles. 

Le récit se déroule à Londres à l’ère victorienne. Suite au décès de sa mère Marie, l’adolescente Clara Stahlbaum [Mackenzie Foy] à l’esprit inventif s’est plongée dans la fabrication d’appareils mécaniques. La veille de Noël, elle reçoit en cadeau un petit coffret en forme d’œuf que sa mère lui aurait légué avant de mourir. La clé est manquante. Son parrain Drosselmeyer [Morgan Freeman, dans un très petit rôle], concepteur énigmatique de l’œuf ne la pas en sa possession non plus. Lors de la soirée de Noël annuelle organisée par Drosselmeyer, tous les enfants présents doivent suivre un fil qui les mène à leur cadeau. En faisant de même, Clara découvre l’objet tant convoité. Par malheur, la clé se fait subtiliser par Mouserinks, une souris qui l’apporte ensuite dans un royaume sinistre...

Le monde mystérieux est divisé en quatre royaumes: le Royaume des Flocons de Neige, le Royaume des Délices, le Royaume des Fleurs et est régné par trois souverains : Hawthorne [Eugenio Derbez], la fée Sugar Plum [Keira Knightley] et Shiver [Richard E. Grant]. Il y a quelques années, en raison de sa soif de pouvoir, la souveraine du Quatrième Royaume (autrefois nommé le Royaume de l’Amusement), Mother Ginger [Helen Mirren] a été bannie du palais royal et est en exil depuis. Son royaume a perdu de son lustre et est maintenant un cirque lugubre qui abrite l’effroyable Mouse King. Selon certains, ceux qui s’y aventurent ne s’en sortent pas vivants. Afin de s’assurer que la paix règne entre les royaumes, la clé doit absolument être récupérée. Clara accompagnée du soldat casse-noisette Philip Hoffman [Jayden Fowora-Knight] s’aventureront donc dans le Quatrième Royaume. 

Visuellement, le long métrage est une véritable œuvre d’art. Vous apprécierez la richesse des détails, la splendeur des décors et la somptuosité des maquillages et des costumes. Chaque élément semble avoir été travaillé avec soin et contribue à rendre notre expérience visuelle féérique. Toutefois, malgré l’énorme travail investi sur les décors, ma petite déception est qu’on ne voit pas suffisamment les royaumes. Outre le mini montage les présentant, l’histoire se déroule entièrement dans le palais principal et le Quatrième Royaume, ce qui est un peu décevant et en contradiction avec le titre du film. En fait, le Quatrième Royaume est le plus développé des quatre avec la présence du Mouse King (créé grâce à des effets par ordinateur) et des polichinelles. Ce petit désagrément ne devrait pas trop nuire à votre visionnement, mais, personnellement, j’aurais apprécié qu’on explore un peu plus les autres univers.

Dans ce genre de film, il y a peu d’émotions intenses à jouer, mais le jeu des acteurs est tout de même assez crédible. De plus, l’actrice principale Mackenzie Foy est une étoile montante à surveiller. Il est intéressant de la voir évoluer au fil des années dans ses différents films (regardez par exemple sa merveilleuse prestation dans Interstellar).

En ce qui a trait au scénario, il faut admettre que l’intrigue est assez prévisible et qu’on devine bien à l’avance certains des événements (et ce, sans même avoir visionné la bande-annonce). On ne réinvente rien ici et un élément de l’intrigue nous rappelle même Kung Fu Panda. Toutefois, puisqu’on s’adresse à un public jeune et peu critique, on pouvait s’attendre à un récit simple et moins recherché.

Bien évidemment, Casse-noisette rime avec ballet. Le film met en scène un numéro de danse (deux, si l’on compte celui dans le générique du film) bien chorégraphié. La trame musicale composée par James Howard incorpore des extraits de la mélodie féérique de Tchaïkovski.

Les plus imaginatifs d’entre vous seront transportés dans la magie de Noël (même s’il vous reste beaucoup de temps pour compléter votre liste de cadeaux)! THE NUTCRACKER AND THE FOUR REALMS est un cadeau pour toute la famille.  



http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Meilleur film d'animation de 2018!!

[Critique Cinéma] SPIDER-MAN: INTO THE SPIDER-VERSE

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D