Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

9/13/2018

[Critique Cinéma] THE PREDATOR

Critique par Anna Li ( )
⭐⭐⭐⭐Sorti au cinéma en 1987, Predator est rapidement devenu un film culte. Le film a marqué le début d’une franchise composée de suites et de spin-off (Aliens vs Predator) qui n’ont jamais atteint la qualité de l’œuvre originale. La vedette incroyablement charismatique Arnold Schwarzenegger en est certainement pour quelque chose. Malheureusement, l’acteur a refusé le rôle caméo qu’on lui a offert dans THE PREDATOR /Le Prédateur, le plus récent opus du cinéaste Shane Black (qui a interprété Rick Hawkins dans le film original). Présenté sous un climat de controverse lors de sa première mondiale il y a quelques jours à Toronto, THE PREDATOR devrait néanmoins être l’un des films les plus en vogue cet automne. 

Le mercenaire et tireur d’élite Quinn McKenna [Boyd Holbrook] effectue une mission dans la jungle au Mexique en compagnie de son unité lorsqu’il se trouve face à face avec un Prédateur. Il parvient à le maîtriser. Il lui dérobe ensuite son biocasque et un gantelet, envoie le tout chez lui pour prouver à qui veut l’entendre qu’il a bel et bien vu un extraterrestre. Le colis arrive à son domicile et c’est son fils Rory [Jacob Tremblay, excellent comme toujours] souffrant du syndrome d’Asperger qui l’ouvre. Ce dernier, attiré par la technologie extraterrestre, active par mégarde un dispositif de pistage.

Par ailleurs, la biologiste Casey Brackett [Olivia Munn] est mandatée par l’agent du gouvernement Traeger [Sterling K. Brown] afin d'examiner le prédateur retenu captif dans un laboratoire ultra-secret. Lorsque l’extraterrestre parvient à s’échapper, il en revient à Casey (qui démontre un côté badass inexpliqué) et à Quinn de l’arrêter avant qu’il ne récupère son attirail et s’en prenne à Rory. Ils seront accompagnés d’une bande d’ex-soldats excentriques tous membres du même groupe de soutien formé de Nettles [Augusto Aguilera]; Coyle [Keegan-Michael Key]; Baxley (qui perd son syndrome de la Tourette vers la fin du film) [Thomas Jane]; Lynch [Alfie Allen, dans un rôle si petit qu’on oublie presque son personnage] et Gaylord Nebraska Williams [Trevante Rhodes].

D’entrée de jeu, le réalisateur Shane Black plonge le spectateur au cœur de l’action. Les séquences se succèdent à un rythme effréné, il n’y a presque aucun temps mort. Étonnamment, THE PREDATOR est l’opus le plus drôle de la franchise. En fait, votre impression générale dépendra grandement de votre réaction face aux blagues. Aimez-vous les blagues à connotation sexuelle, les jokes de "ta mère" ou rire des répliques d’un personnage qui a le syndrome de la Tourette? Si oui, le film est fait pour vous! Les ex-soldats discutent entre eux comme le feraient des hommes immatures et machos. La camaraderie est palpable au sein du groupe. La blague de "Whoopi Goldberg de l'espace" m’a particulièrement fait rire et le Prédateur a même son moment hilarant. Malheureusement (ou heureusement pour certains), le nombre de blagues diminue lors du dernier tiers du film pour laisser toute la place à l’action.

Comme la quasi-totalité des séquences d’action se déroule durant la nuit, il est parfois difficile de discerner exactement ce qui se passe, surtout dans le segment le plus chaotique du récit. La scène de mort d’un vilain m’est passée complètement inaperçue. Les effets visuels sont corrects pour une grande partie du film, la faible luminosité du décor permet de cacher les défauts. Cependant, dans le dernier tiers, les effets ne semblent pas complètement finis. Certaines séquences ont été refilmées au mois de mars 2018, ce qui expliquerait peut être le travail bâclé. Le gore, le sang et la violence devraient satisfaire les cinéphiles friands de films de montres.

Pour en revenir à ce que je mentionnais plus tôt, toutes les séquences mettant en scène Steven Wilder Striegel, un ami proche du réalisateur ont été enlevé du film lorsque Olivia Munn a découvert que l'acteur est un "prédateur" sexuel. Le retrait des scènes ne paraît pas du tout, rien ne cloche au niveau de la trame narrative.

Mi-comédie, mi-film d’action, THE PREDATOR prend l’affiche ce vendredi.  
http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Meilleur film de l'année!

[Critique Cinéma] MISSION: IMPOSSIBLE - FALLOUT

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D