Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

9/06/2018

[Critique Cinéma] THE NUN

Critique par Anna Li ( )
⭐⭐⭐ Introduit pour la première fois dans le second volet de la saga The Conjuring (ma critique ici) où il terrorisait Lorraine Warren [Vera Farmiga], le démon Valak fait l’objet de son propre film. THE NUN / La religieuse (titre québécois) / La nonne (titre français) de Corin Hardy retrace les origines de cette terrifiante créature maléfique. 

Le récit se situe en 1952 (il s’agit donc chronologiquement du premier film de la franchise). C’est la consternation au sein de l’Église Catholique! Sœur Victoria [Charlotte Hope] une jeune religieuse de l’abbaye roumaine Saint Carta a commis un énorme péché : elle s’est enlevé la vie. L’Église sollicite deux ecclésiastiques afin de faire la lumière sur ce qui s’est passé : le Père Anthony Burke [Demián Bichir], un « chasseur de miracles» et la novice Sœur Irene [Taissa Farmiga, sœur cadette de Vera Farmiga] de l’hôpital St Vincent d’Angleterre qui possède un sixième sens. Arrivés sur les lieux, ils rencontrent Frenchie [Jonas Bloquet], le fermier qui a découvert le corps. L’enquête se compliquera rapidement par la présence d’une force démoniaque plus grande que nature. Qui est Valak? Quelles sont ses motivations?

Le tournage de THE NUN s’est déroulé en Roumanie, ce qui confère un style gothique au film (pensez à un château en Transylvanie). Le côté lugubre de l’atmosphère fonctionne initialement, mais s’amenuise lorsque les personnages passent une première nuit dans l’abbaye. THE NUN devient alors un film typique de « maison hantée ». Les séquences d’horreur présentent toutes un aspect prévisible, les « jump scare » peu efficaces. Le réalisateur Corin Hardy n'a manifestement pas la même finesse que James Wan pour construire des scènes d'épouvante. Certains segments sont filmés dans la pénombre, ce qui rend l’action difficile à suivre. Comme il s’agit d’une histoire d’origine, on sait d’avance que peu importe ce qui arrive, la religieuse Valak ne sera pas complètement vaincue au dénouement de l’histoire. Ceux qui s’attendent à un backstory intéressant concernant le démon seront quelque peu déçus.

En ce qui concerne le personnage titulaire, l’actrice Bonnie Aarons parvient à nous effrayer grâce à l’excellent travail du maquilleur sur son visage atypique. Bien que le scénario ne développe aucunement les personnages, chaque acteur donne une performance convenable. Taissa Farmiga qu’on a vu notamment dans In a Valley of Violence insuffle une vulnérabilité et innocence à Sœur Irene qui n'a toujours pas prononcé ses vœux. Le personnage de Frenchie détend l’atmosphère au moyen de son humour qui semble parfois forcé. Une question qu’on se pose est : pourquoi avoir pris un acteur belge pour camper le rôle d’un personnage canadien-français?

Les fans de la franchise The Conjuring les plus attentifs remarqueront la présence d’easter eggs du film Annabelle : Création. Le scénario fait également un lien avec The Conjuring.

THE NUN est-il un ajout nécessaire à la franchise The Conjuring? Pas du tout. Les amateurs de films d’épouvante trouveront tout de même quelque chose à se mettre sous la dent.  
http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Meilleur film d'animation de 2018!!

[Critique Cinéma] SPIDER-MAN: INTO THE SPIDER-VERSE

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D