Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

9/21/2018

[Critique Cinéma] THE HOUSE WITH A CLOCK IN ITS WALLS


Critique par Anna Li (  )
⭐⭐⭐ THE HOUSE WITH A CLOCK IN ITS WALLS / La Pendule d’Halloween (titre québécois) / La Prophétie de l’horloge (titre français) marque la première incursion du cinéaste Eli Roth dans les films familiaux. Celui qui nous a habitués à des films de gore tels que Green Inferno ou Hostel nous présente une œuvre peu mémorable, mais qui devrait quand même plaire aux préadolescents.  

Adapté du roman éponyme de John Bellairs, le film se situe en 1955 dans la ville de New Zebedee au Michigan. Ayant récemment perdu ses deux parents à la suite d'un accident de voiture, Lewis [Owen Vaccaro] un jeune garçon de dix ans doit aller vivre chez son oncle excentrique Jonathan Barnavelt [Jack Black] dans un vieux manoir. La nuit, il entend des bruits étranges, voit des trucs bizarres et en déduit que son oncle lui cache quelque chose. Il s’avère que Jonathan est un sorcier et sa voisine et meilleure amie Florence Zimmermann [Cate Blanchett] serait une sorcière encore plus puissante que lui. Lewis supplie son oncle de lui enseigner les rudiments du métier et ce dernier accepte sans broncher.

Par ailleurs, il y aurait une pendule magique dissimulée quelque part dans les murs du manoir. Le maître des sciences occultes Isaac Izard [Kyle MacLachlan] l’ancien propriétaire du manoir l’aurait caché juste avant de mourir. Jonathan et Florence fouillent la maison de fond en comble pour la trouver. Ils ont peu de temps, car l’arrêt de la pendule entraînera des conséquences désastreuses sur le monde entier. Tout se complique davantage lorsque Lewis, pour impressionner un camarade de classe, ressuscite un mort à l’aide d’un grimoire de nécromancie...

Comme je ne suis pas familière avec le roman qui fait l’objet de l’adaptation cinématographique, impossible pour moi de comparer les deux. Le long métrage parvient à divertir grâce à son humour juvénile et de la complicité entre Jonathan et Florence. Tous les acteurs donnent une performance exemplaire, particulièrement Cate Blanchett et Owen Vaccaro dans les scènes plus émotionnelles. La conception des décors et des objets animés dans le manoir en mettent plein la vue. Malheureusement, le spectateur aura l’impression qu’il manque un petit quelque chose au long métrage. Le sens de découverte et d’émerveillement qu’on retrouve normalement dans les films fantastiques pour enfants/préadolescents n’y est pas. Côté horreur, les scènes s’apparentent à ce qu’on pourrait trouver dans une histoire typique de Goosebumps (Chair de Poule). Les très jeunes enfants devront néanmoins éviter de voir le film dû à la présence d’un être démoniaque dans une scène. 

Gardez l’oeil ouvert pour un caméo du réalisateur Eli Roth. 

THE HOUSE WITH A CLOCK IN ITS WALLS est présentement à l'affiche.  

http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Article en vedette

[Critique Cinéma] DOCTOR SLEEP

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

HELLO WORLD! Ayant passé une partie de ma vie à ne faire que des maths (un baccalauréat que j'ai complété!), je n'ai peut-être plus la même plume qu'autrefois... Malgré tout, j'espère que vous apprécierez mes critiques de films et autres articles!

J'assistais souvent par le passé aux premières (tapis rouge) de films: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D