Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

5/19/2017

[Critique • Cinéma] ALIEN: COVENANT

Critique par Anna Li ( )
☆☆☆La franchise de films ALIEN a marqué l’univers cinématographique sur près de 40 ans. Les premiers films de la saga suivent Ellen Ripley alors qu’elle doit combattre des créatures extraterrestres nommées les xénomorphes. Après PROMETHEUS (2012) le prequel d’Alien qui s’ est avéré pour ma part plutôt décevant, le réalisateur Ridley Scott s’attaque de nouveau à l’univers de la franchise en nous offrant ALIEN: COVENANT. Cette suite directe de PROMETHEUS vaut-elle le détour?

ALIEN: COVENANT prend place une vingtaine d’années avant ALIEN en 2104. L'USCSS Covenant ayant à son bord 2000 passagers et une quinzaine de membres de l’équipage en état d’hibernation est en route vers la planète lointaine Origae-6 dans le but de la coloniser. La durée du voyage interplanétaire durera encore 7 ans. Alors qu'un neutrino explose près du vaisseau spatial et que la situation devient dangereuse, l’androïde Walter [Michael Fassbender] (version optimisée de David qu’on a vu dans Prometheus) est dans l’obligation de réveiller les membres de l’équipage. Le capitaine Jacob Branson (rôle cameo pour James Franco) décède lorsque sa capsule subit un bris mécanique. Il laisse dans le deuil sa femme Daniels [Katherine Waterston] également de cette mission. Il en revient à Christopher Oram [Billy Crudup], l’officier en second de veiller à ce que le Covenant arrive à destination. L’équipage entend ce qui semble être un message de détresse d’origine humaine en provenance d’une planète inconnue. Cette planète est  beaucoup plus proche qu’Origae-6 (ils pourront arriver à destination dans quelques semaines) et ses conditions seraient plus propices à l’implantation d’une colonie. C’est dans cette optique qu’ Oram décide de changer les plans du Covenant et aller explorer cette nouvelle planète. L’équipage y découvrira un lieu peuplé par un seul habitant à l’apparence humaine: David [Michael Fassbender] survivant de la mission Prometheus ainsi que diverses créatures sanguinaires...

Premièrement, ceux qui s’ attendent à en connaître davantage sur les "Ingénieurs", dont la véritable apparence nous a été dévoilée dans l’opus précédent seront les principaux déçus. Ils ne sont que mentionnés au passage. On apprend également le sort d’Elizabeth Shaw [Noomi Rapace] l’héroïne de Prometheus.

 La majorité des protagonistes humains sont développés au strict minimum et certains adoptent des décisions irrationnelles face à certaines situations (typique dans les films d’horreur de série-B) i.e comme de faire fi des règles de la quarantaine ou de mettre le pied sur une planète inconnue sans porter de combinaison spatiale. Le nouveau capitaine Oram, un homme de foi chrétienne, est particulièrement stupide (la scène de l'oeuf) on doit se demander la raison pour laquelle il a été choisi par l’entreprise Weyland-Yutani pour effectuer cette mission.  Billy Crudup donne néanmoins une assez bonne performance. Daniels interprétée par Katherine Waterston est un bien meilleur personnage, ce qui est probablement dû au fait que la saga Alien a tendance à mettre en scène des personnages féminins forts. Michael Fassbender qui personnifie deux androïdes David et Walter donne une excellente prestation.  Malgré qu’ils ont une apparence similaire, on constate qu’ils sont deux individus à part entière. Walter est technologiquement supérieur à David et est incapable de manifester la moindre émotion alors que David a une personnalité plus humaine. La relation entre les deux androïdes est l’un des éléments les plus notables du film et elle donne lieu à des séquences intéressantes. La séquence où Walter apprend à jouer de la flûte est amusante par son allusion à l’homosexualité et phénoménale par la manière dont elle a été filmée: un long plan qui met en scène deux personnages joués par un seul acteur.

Le côté horreur d’ALIEN: COVENANT est satisfaisant. Le long métrage comporte assez de gore pour les amateurs du genre. Les scènes sont bien construites présentant assez de tension malgré une impression de déjà-vu. Une nouvelle créature, le Néomorphe s’ avère être un adversaire de taille et sa présence dans le film est plus mémorable que celle du Xénomorphe. Ces créatures ne sont par contre pas la principale menace que les membres de l'équipage doivent affronter. Les événements s’enchaînent malheureusement de manière un peu trop prévisible (le dénouement l’est particulièrement). 

 En somme, similairement à PROMETHEUS, ALIEN: COVENANT divisera probablement la critique.  Je vous recommande tout de même de le voir au cinéma pour vous en faire votre propre idée et si l’envie de renouer avec l’univers des xénomorphes vous prend.  


http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Meilleur film de l'année!

[Critique Cinéma] MISSION: IMPOSSIBLE - FALLOUT

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Projections à venir

Logo :D

Logo :D