Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

11/25/2016

[Critique • Cinéma] NOCTURNAL ANIMALS

Synopsis officiel
Lauréat du Grand Prix du Jury au Festival International du Film de Venise 2016. Le scénariste/réalisateur Tom Ford nous entraîne au coeur d’un thriller romantique obsédant, jouant sur une certaine violence intime empreinte de tension, et qui s’aventure sur la limite ténue entre l’amour et la cruauté, la vengeance et le pardon. Les lauréats aux Oscars Amy Adams et Jake Gyllenhaal interprètent un couple de divorcés dans « Animaux nocturnes » où chacun découvre une sombre réalité de l’autre. [Universal Pictures Canada] 

Critique par Anna Li ( )

Si vous êtes encore assis dans votre siège après la toute première séquence très grotesque de NOCTURNAL ANIMALS,  (plus sur cette scène plus loin dans ma critique) vous constaterez que le long métrage est dénué de toute forme de divertissement.  Il déprime, certains moments s’éternisent et déplaisent et il faut l’avouer, les scénarios (il y en a deux) ne sont aucunement captivants (un est heureusement plus intéressant que l’autre) et tout est prévisible.

 Le film est l’adaptation cinématographique de Tony and Susan, roman qui était passé inaperçu lors de sa parution en 1993. À la suite du décès de l’auteur Austin Wright, un engouement s’est créé. Le réalisateur Tom Ford également un fashion designer est aux commandes du long métrage.

 L’histoire se passe à Los Angeles. Susan Morrow [Amy Adams, Arrival, Batman v. Superman, Big Eyes, American Hustle], propriétaire d’une galerie d’art, est une femme qui semble être incapable d’être heureuse.  Son mariage avec son second mari Hutton [Armie Hammer, The Man from U.N.C.L.E.] bat de l’aile. Le couple est riche, habite dans une somptueuse demeure, a un majordome et une bonne. Un jour,  Susan reçoit par la poste un manuscrit de son ex-mari Edward Sheffield [Jake Gyllenhaal, Demolition,  Nightcrawler, Enemy] à qui elle n’a pas parlé depuis 19 ans. Dans le paquet, il y a un message qui l’informe qu’elle est la première à le lire et que son ex-mari sera à Los Angeles durant quelques jours. Susan profite de l’absence de Hutton, parti à New York pour un voyage d’affaires, pour commencer la lecture du roman qui lui est dédié intitulé Nocturnal Animals. 

 Le bouquin raconte les péripéties de Tony Hasting [Jake Gyllenhaal]. Une nuit, alors qu’il conduit sa femme Laura [Isla Fisher, Keeping up with the Joneses] et sa fille India [Ellie Bamber] à travers l’ouest du Texas, sa voiture se fait pousser hors de la chaussée par un groupe de trois rednecks mené par Ray Marcus [Aaron Taylor-Johnson, Avengers : Age of Ultron, Godzilla, Kick-Ass]. Le trio, caractérisation pure de « white trash » continue d’importuner la famille. (La scène déplaisante s’éternise et l’inaction de Tony qui veut rester civil envers ces personnes malgré la situation tendue exaspère.) La situation se corse, Laura et India se font kidnapper et Tony est abandonné dans le désert.  Tony sera aidé plus tard par le détective Bobby Andes [Michael Shannon, Midnight Special] qui se penche sur le cas.  

Pendant sa lecture du récit, Susan a des réactions incompréhensibles et exagérées (elle est tout simplement TROP touchée par les événements de Nocturnal Animals.) De plus, déprimée et malheureuse, elle se remémore les souvenirs de son passé : son rendez-vous avec Edward, un aspirant écrivain dans un restaurant à New York; son désir de le marier contre la volonté de sa mère Laura Linley, Sully], une républicaine, qui considère son fiancé « trop faible » et trop pauvre; son désir plus tard de divorcer son mari, sans même essayer de sauver le mariage, car elle a rencontré un homme extrêmement séduisant et riche, etc. 

 On ne sait pas exactement pourquoi Susan se remémore ces souvenirs.  Si elle regrette son divorce qui remonte à 20 ans, il me semble qu’il aurait été mieux de montrer des séquences de l’amour entre Susan et Edward, même une seule aurait suffi. Il n’y a rien du tout : pas même une scène où ils se donnent un baiser. Je ne mentionnerai pas de la chimie entre les deux acteurs, c’est le néant. C’est probablement dû à la volonté du réalisateur de rendre le long métrage le plus déprimant possible.

Les événements de Nocturnal Animals sont manifestement plus intéressants que la vie de Susan.  Le scénario (du roman) n’offre malheureusement aucun rebondissement, du moins rien que l’on ne voit pas venir. Certains articles semblent prétendre que c’est un film de vengeance, un genre que j’adore.   NOCTURNAL ANIMALS ne correspond pas du tout à ma définition du genre. C’est à peine un thriller. Il ne comporte non plus aucun mystère qui aurait plus le rendre plus captivant. (Un film que j’avais trouvé très moyen, The Girl On the Train — lire ma critique est plus efficace à ce niveau-là.) 

 Le dénouement un peu ambigu est ouvert à interprétation... Comme le film n’a jamais réussi à créer un sentiment d’empathie envers Susan, disons qu’on s’en fiche un peu. De plus, certains parallèles peuvent être faits avec Nocturnal Animals et la relation entre Susan et Edward, mais je ne m’attarderais pas sur le sujet. Les acteurs jouent tous avec aplomb. Jake Gyllenhaal (dans l’interprétation de Tony) se démarque des autres par une performance plus émotionnelle et intense.   Susan est malheureuse pour la quasi-totalité du récit. Amy Adams n’a donc même pas eu à nuancer son jeu. Aaron Taylor-Johnson arrive à nous faire croire à son personnage et à le rendre détestable.  Michael Shannon est bon comme à son habitude.

Le réalisateur Tom Ford (dont le premier film,  A Single Man, avait permis à Colin Firth de récolter une nomination comme meilleur acteur aux Oscars)  donne un côté très esthétique au film : gros plans sur le visage d’Amy Adams durant presque toutes ses scènes, un corps d’une femme couchée sur un divan rouge, respiration élaborée de Susan alors qu’un plan où on voit une route du haut des airs est montré pour aucune raison et la fameuse première séquence du film où quatre femmes âgées (et avec plusieurs livres en trop) dansent toutes nues (nudité frontale). On voit leur graisse rebondir lentement au son de la musique. HORRIBLE! 

 NOCTURNAL ANIMALS n’est évidemment pas un film que je recommande à moins de vénérer les films « art-house » ou être un fan de Jake Gyllenhaal qui donne néanmoins une excellente performance. Je ne sais pas quel film les critiques professionnelles qui en font l’éloge ont vu. Pour ma part, il s’agit de l’œuvre cinématographique la plus décevante (et déprimante) de l’année 2016.  


http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Meilleur film de l'année!

[Critique Cinéma] MISSION: IMPOSSIBLE - FALLOUT

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Projections à venir

Logo :D

Logo :D