Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

10/23/2019

[Critique Cinéma] PARASITE (기생충)

Critique par Anna Li ( )
⭐⭐⭐⭐⭐Voici ma critique de la comédie dramatique PARASITE (기생충) de Bong Joon Ho, grand gagnant de la Palme d'Or au Festival de Cannes cette année.

PARASITE marque le retour de Bong Joon Ho au cinéma sud-coréen depuis près de 10 ans. Après les films américains de science-fiction/fantastique Snowpiercer et Okja, le réalisateur nous présente, malgré son titre qui nous fait penser à un film de monstres, une œuvre ancrée dans la réalité où le thème de l'inégalité des classes sociales de deux familles à l'opposée l'une de l'autre prévaut. 

Tout d'abord, il y a la famille Kim qui vit très modestement dans un sous-sol délabré. Le père Ki-Taek [Song Kang Ho, excellent comme toujours] a accumulé les échecs professionnels; la mère Chung-Sook [Jang Hye-jin] n'a pas eu le succès espéré après sa carrière d'athlète; le fils Ki-Woo [Choi Woo-shik] et la fille Ki-Jung [Park So-dam] ont coulé leurs examens d'entrée à l'université. Tous sont au chômage. Ils trouvent parfois des petits boulots comme de plier des boîtes de pizza, volent le WIFI des autres et ils aspirent à une vie meilleure.

Ensuite, il y à la famille Park qui vit dans une somptueuse maison conçue par un architecte de renom. Mr. Park [Lee Sun Kyun] est un workoholic. Il est le PDG d'une compagnie d'informatique mondiale. Il est marié avec une très belle femme Yeon-Kyo [Cho Yeo Jeong] et a deux enfants, un garçon Da-Song et une fille Da-hye [Jung Ji-So]. Un jour, le fils de Ki-taek parvient à se faire engager par la famille Park pour donner des leçons d'anglais à leur fille tandis que la fille de Ki-taek se fait engager pour développer le talent artistique du jeune Park et pour de l'art thérapie. Commencera alors une histoire captivante où tout peut arriver...

L'aspect technique du film est notable. La cinématographie de Hong Kyung Pyo met en évidence le contraste entre les deux principaux environnements. La maison des Park est moderne, spacieuse et élégante tandis que l'espace est très restreint dans l'appartement des Kim. La première moitié du film se déroule comme une comédie noire où l'on voit les membres de la famille Kim s'immiscer peu à peu dans la vie des membres de la famille Park. Tels des parasites, ils profitent de la naïveté des riches. C'est par la suite que tout change. Le drame, le suspense efficace et l'horreur s'entremêlent alors pour nous donner un long métrage dont on se souviendra longtemps. Qui sont réellement les parasites? Est-ce la famille Kim qui profite des Park ou la famille Park qui ne peut fonctionner sans les services de la famille Kim? C'est à découvrir au cinéma!

http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Article en vedette

[Critique Cinéma] KNIVES OUT

Archives

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

HELLO WORLD! Ayant passé une partie de ma vie à ne faire que des maths (un baccalauréat que j'ai complété!), je n'ai peut-être plus la même plume qu'autrefois... Malgré tout, j'espère que vous apprécierez mes critiques de films et autres articles!

J'assistais souvent par le passé aux premières (tapis rouge) de films: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D