Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

1/31/2018

[Critique Cinéma] MAZE RUNNER: THE DEATH CURE

Critique par Anna Li ( )
☆☆☆☆ La sortie de MAZE RUNNER: THE DEATH CURE / L’Épreuve: Le Remède mortel (titre québécois) / Le Labyrinthe : Le Remède mortel (titre français), dernier chapitre de la trilogie Maze Runner a été retardée près d’un an à la suite d’une catastrophe sur le plateau de tournage dans laquelle l’acteur principal Dylan O’Brien [American Assassin] a failli y laisser sa peau. Après une longue convalescence, il a pu compléter ses scènes au plaisir des fans de la saga. Comment se termine la trilogie? Thomas [Dylan O’Brien] et ses compagnons viendront-ils à bout de l’organisation des WCKD menés par Janson [Aiden Gillen]?  

Dans MAZE RUNNER: THE DEATH CURE, quelques temps après les événements de Maze Runner: The Scorch Trials, Thomas et sa bande prennent un train d'assault afin de délivrer Minho [ Ki Hong Lee] des griffes de WCKD. Cette opération rocambolesque permet au groupe de libérer quelques-uns de leurs semblables, mais malheureusement, Minho ne se trouve pas parmi les rescapés. Ce dernier et plusieurs autres jeunes sont acheminés vers "The Last City", le dernier bastion de la civilisation qui abrite le siège social de WCKD. Ces jeunes servent de cobayes dans la recherche d’un remède au virus Flare qui a transformé la quasi-totalité de la population en "zombies", nommés les Cranks. Voulant à tout prix sauver son ami, Thomas s’allie avec un membre de la rébellion qui ne lui inspire pas confiance afin de pénétrer dans la ville fortifiée. Les choses se compliquent lorsque Thomas découvre que Teresa [Kaya Scodelario] qui l’a trahi quelques mois auparavant est l’une des scientifiques responsables de développer le remède.

Aux commandes des deux premiers volets de la franchise, le cinéaste Wes Ball en remet pour cet ultime et dernier chapitre. Les séquences d’action qui sont présentes dans une grande partie du film dénotent le talent indéniable du réalisateur. Celles-ci sont bien construites, bien chorégraphiées et contrairement aux scènes de plusieurs films d’action mal éditées, le spectateur comprend tout ce qui se passe. C’est surprenant d’apprendre que Wes Ball a seulement réalisé trois films dans sa carrière. La séquence d’ouverture qui semble s’être inspirée de Fast Five est particulièrement enlevante et en met plein la vue. D’autres comme la scène de Brenda dans l’autobus sont juste assez tirés par les cheveux pour provoquer des rires chez les spectateurs. En ce qui a trait aux effets visuels, ils sont magnifiques. La conception du Last City est belle et offre un contraste saisissant avec la désolation du monde apocalyptique qui l’entoure. Le fait que Wes Ball avait une carrière de superviseur des effets spéciaux avant de devenir réalisateur en est sûrement pour quelque chose. Difficile d’imaginer que la production s’est appuyée sur un budget de seulement 60 millions de dollars. (À titre de comparaison, Justice League s’est doté d’un budget colossal de 300 millions de dollars et la qualité des effets spéciaux n’arrive même pas à la hauteur de celle de The Death Cure.)

Le scénario est simpliste pour un long métrage de près de 2 h 30. Le récit comporte plusieurs moments invraisemblables où les membres armés de WCKD semblent avoir oublié leurs facultés intellectuelles et habiletés physiques, ce qui permet aux protagonistes principaux de s’en tirer sans problème. Dans les scènes où les personnages sont pris dans une impasse, ils sont sauvés in extremis par leurs semblables qui apparaissent miraculeusement au bon moment. Cette situation est répétée de nombreuses fois durant le film, ce qui enlève toute forme de tension dans les scènes. Le long métrage compte quelques longueurs lorsque les scènes d’action s’amenuisent pour laisser la place aux dialogues et son dénouement semble s’éterniser, mais rien de trop grave.

Comme ce fut le cas pour les deux premiers volets, Dylan O’Brien possède ici le physique et le talent nécessaire pour tenir le rôle principal. Après l’accident qui aurait pu lui coûter la vie, on ne peut que reconnaître son dévouement pour compléter le tournage du film. Tous les autres acteurs jouent bien leurs rôles respectifs. Le seul personnage qui est "bof" à mes yeux est celui de la traitresse Teresa. Le personnage est ennuyant (je ne sais pas si c’est dû au jeu de l’actrice Kaya Scodelario ou de la manière dont le personnage a été écrit.) Toute tentative de rédemption du personnage est détruite lors de la dernière scène où elle apparaît. Un moment ridicule à mon avis. 

Votre impression générale de MAZE RUNNER: THE DEATH CURE sera similaire à celle des deux premiers opus. Si vous les avez aimés, vous aimerez celui-ci également. Un film pop-corn à voir au cinéma!  
http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Meilleur film de l'année!

[Critique Cinéma] MISSION: IMPOSSIBLE - FALLOUT

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Projections à venir

Logo :D

Logo :D