Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

2/10/2015

[Critique • Cinéma] LE SCAPHANDRIER

Synopsis
À bord du Deep Salvage, un navire à la dérive sur la côte de la Gaspésie, des agents de police de la Sûreté du Québec font une découverte horrible : tout l'équipage a été massacré! Une jeune journaliste tente de faire la lumière sur ce qui est arrivé.

Note:
Critique (contient des similis spoilers)

Avant toute chose, je dois vous avouer que mes connaissances du cinéma québécois d'horreur sont extrêmement limitées. Ma seule incursion dans ce genre de film remonte à plus d'une dizaine d'années avec Sur le Seuil d'Eric Tessier... Oups :( 

Avec LE SCAPHANDRIER, le réalisateur Alain Vézina signe ici son premier long-métrage de fiction. Le cinéaste, principalement reconnu pour ses documentaires portant sur la vie maritime, a également écrit le scénario. 

Ceux qui ont le coeur sensible devront s'abstenir de voir ce film. Le ton est donné dès la toute première scène du film où le gore est au rendez-vous. Les agents de la SQ font la découverte sordide d'un cadavre d'un membre de l'équipage du Deep Salvage : cadavre où les intestins sont sortis du corps et la vermine s'affaire à dévorer sa tête décapitée... 
Au lendemain de cette découverte, la journaliste Julie Belley (Édith Côté-Demers) de l'Écho du Fleuve, le journal local veut être la première à couvrir les circonstances entourant l'événement. Elle va interviewer Armand Sauvageau (Raymond Bouchard), un collectionneur cupide qui possède plusieurs artéfacts de l'épave du Princess of the North. Considéré comme un chasseur de souvenirs pour certains et un pilleur d'épaves pour d'autres, il a suivi les traces de son père. Julie pense qu'il cache quelque chose et en compagnie d'Alexandre Nantel (Alexandre Landry) un archiviste du musée, elle essayera de comprendre le tout. Pendant ce temps, un meurtrier portant un scaphandrier fait plusieurs autres victimes. 

LE SCAPHANDRIER s'avère être un slasher à l'américaine où le sang gicle à profusion. Les habitués de films d'horreur seront peu surpris des scènes d'horreur, car elles sont similaires à ce qu'on est déjà habitués de voir dans les productions américaines.  Les scènes de mort sont tout de même efficaces : le scaphandrier utilise divers objets ex : harpon et même une anguille électrique (!) pour tuer ses victimes. Les effets utilisés pour le gore et les cadavres rendent le tout réaliste. N'ayant pas fait l'erreur de voir la bande-annonce qui en dévoile un peu trop sur son contenu avant de visionner le film, j'ai été surprise de la tournure des événements. Le combat final du scaphandrier et sa horde de zombies contre les humains est intéressant. La maquilleuse, le costumier et les figurants déguisés en zombies ont fait un excellent travail ici. De plus, la bande sonore composée par Réjean Doyon s'agence bien avec les scènes où le climat de tension règne. 

D'une durée d'environ 1 heure et 15 minutes, le long-métrage m'a semblé trop court. Il aurait été préférable qu'il soit un peu plus long afin d'y ajouter quelques scènes d'horreur supplémentaires. Le film est bizarrement dénué de tout jump-scare. Ajouter quelques séquences qui font sursauter n'aurait fait aucun tort. On aurait pu également développer plus en profondeur quelques éléments du scénario : le backstory de Joseph Bilodeau le scaphandrier engagé par le père d’Armand Sauvageau ou bien simplement dévoiler le contenu du livre qui est son objet de convoitise. 

LE SCAPHANDRIER s'avère être un bon film d'horreur. Si je le compare au seul film de ce genre sorti en salles cette année Woman in Black 2, il est définitivement plus divertissant. Il sera à l'affiche dans les salles de cinéma au Québec le 20 février.




http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Article en vedette

HEREDITARY - Analyse et explications

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Projections à venir

Logo :D

Logo :D