Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

8/02/2018

[Critique Cinéma] CHRISTOPHER ROBIN

Critique par Anna Li ( )
⭐⭐⭐⭐ Dans CHRISTOPHER ROBIN / L'histoire de Jean-Christophe (titre québécois) / Jean-Christophe et Winnie (titre européen), les personnages créés par A.A. Milne en 1926 sont transposés pour la première fois dans une œuvre cinématographique en prises de vue réelles.  

Plusieurs années se sont écoulées depuis que Christopher Robin [Ewan McGregor] a mis les pieds dans la forêt Hundred Acre Wood pour aller en pensionnat. Dans un montage alternant l’animation au crayon et le « live-action », on nous fait découvrir les événements les plus marquants de sa vie. Nous sommes maintenant dans les années après-guerre. Christopher Robin est désormais un adulte et a fondé une famille à Londres. Il est marié à Evelyn [Hayley Atwell] et est le père de Madeline [Bronte Carmichael]. Il travaille comme gestionnaire d’efficacité pour Winslow Luggage. Dû à son stress et à ses longues heures de travail, il délaisse sa famille. Il est devenu sérieux et n’a plus aucune imagination. En fait, on pourrait presque le qualifier de terrible père. Son patron Giles Winslow [Mark Gatiss] le force à travailler durant la fin de semaine pour trouver une solution aux troubles financiers de l’entreprise. Le problème est que Christopher Robin avait promis à sa famille qu’ils allaient tous les trois séjourner dans leur cottage à Sussex. Evelyn et Madeline partent donc sans lui.

Dans la forêt Hundred Acre Wood, Winnie the Pooh [Jim Cummings prête sa voix au personnage depuis 1988] se lève un matin et se rend compte que tous ses amis ont disparu! Il s’aventure donc dans le monde réel demander l’aide de Christopher Robin. Lors de l’aventure qui s’ensuit, le père de famille retrouvera quelque chose qu’il avait complètement oublié: son âme d’enfant.

CHRISTOPHER ROBIN résonnera davantage avec les adultes qu’aux enfants, mais ces derniers y trouveront leur compte. Winnie the Pooh; Tigger; Piglet; Eeyore; Rabbit; Owl; Kanga et Roo, les amis d’enfance de Christopher Robin sont tous aussi charmants les uns que les autres. Toutes les blagues les mettant en scène fonctionnent. L’animation est parfaite. À l’exception de Rabbit et Owl qui ressemblent à de vrais animaux, les personnages ont l’apparence d’animaux en peluche vieux de plusieurs années. Ils se fondent entièrement dans les décors. Mentionnons que leur apparence photoréaliste se base sur illustrations originales de Winnie the Pooh par E.H. Shepard et non des dessins animés de Disney. La plupart des scènes sont imprégnées d’une certaine mélancolie et nostalgie. Lorsque Christopher Robin retourne dans la forêt Hundred Acre Wood après toutes ces années, celle-ci a un aspect lugubre. CHRISTOPHER ROBIN n’offre rien de nouveau quant au scénario. Le spectateur aura l’impression d’avoir déjà vu quelque chose de similaire au cinéma au cours des dernières années (Hook, Paddington et Peter Rabbit pour ne nommer que ceux-là). Malgré cela, le long métrage devrait plaire à toute la famille.  

http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Article en vedette

[Critique Cinéma] DOCTOR SLEEP

Archives

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

HELLO WORLD! Ayant passé une partie de ma vie à ne faire que des maths (un baccalauréat que j'ai complété!), je n'ai peut-être plus la même plume qu'autrefois... Malgré tout, j'espère que vous apprécierez mes critiques de films et autres articles!

J'assistais souvent par le passé aux premières (tapis rouge) de films: Premières de films

Films à venir (Québec/USA)

Logo :D

Logo :D