Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

9/22/2017

[Critique • Cinéma] KINGSMAN: THE GOLDEN CIRCLE

Critique par Anna Li ( )
☆☆☆☆☆ KINGSMAN : THE GOLDEN CIRCLE / KINGSMAN : le Cercle d’Or est l’un de mes films les plus anticipés de 2017. Le premier volet de la franchise, Kingsman : The Secret Service (ma critique est disponible ici) qui a pris l’affiche en février 2015 est demeuré selon moi l’une des meilleures sorties cinéma de l’année. Comme pour n’importe quelle suite d’un film à succès, l’appréhension que le nouvel opus ne soit qu’une pâle copie du premier volet est bien sûr présente. Heureusement, ce n’est pas vraiment le cas ici. Grâce à la vision du réalisateur Matthew Vaughn qui est de nouveau aux commandes, KINGSMAN : THE GOLDEN CIRCLE est entre de bonnes mains.


Les temps sont durs pour l’agence de renseignement britannique Kingsman! Le quartier général et toutes les caches de l’agence ont été détruits suite à une attaque aux missiles perpétrée par Poppy Adams [Julianne Moore] à la tête du plus grand cartel de drogue au monde et d’une organisation criminelle appelée le Cercle d’Or. La quasi-totalité des agents a été décimée. Heureusement, Gary "Eggsy" [Taron Egerton] Unwin connu sous son nom de code Galahad ne se trouvait pas près des lieux lorsque l’attaque est survenue. Il était en Suède et soupait en compagnie de sa copine, la princesse suédoise Tilde et ses parents. Eggsy et son collègue Merlin [Mark Strong] sont les seuls survivants. Comme la situation est extrêmement grave, ils n’ont pas d’autre choix que de faire appel à la clause du Jugement Dernier. Dans un coffre se trouve quelque chose qui pourrait les aider. En ouvrant ce coffre, tous deux sont surpris de voir que l’objet de leur salut n’est qu’une simple bouteille de whiskey de la marque Statesman. Après avoir bu le contenu de la bouteille, Eggsy remarque que l’alcool a été distillé au Kentucky. Les deux agents se rendent donc au Kentucky à la distillerie Statesman rencontrer leurs homologues américains. Statesman est une autre agence ultra-secrète dont les opérations se font au siège social du Statesman. Contrairement à Kingsman (qui se spécialise dans la confection de costumes trois-pièces), Statesman cherche à faire du profit par la commercialisation de leur bourbon. Les agents sur le terrain Tequila [Channing Tatum] et Whiskey [Pedro Pascal] sont des cowboys. Champagne "Champ" [Jeff Bridges] est à la tête de Statesman et Ginger Ale [ Halle Berry] s’occupe de l’assistance technique. Les agents des deux agences devront travailler ensemble pour contrer le complot aussi diabolique que génial de Poppy Adams qui menace la vie de tous les consommateurs de drogue sur Terre. Cette dernière se terre dans le Poppy Land, un village situé au beau milieu de la jungle cambodgienne.

 Tout d’abord, le scénario de  KINGSMAN : THE GOLDEN CIRCLE n'est pas à la hauteur de Kingsman : The Secret Service. L’histoire semble moins concise et comporte plusieurs longueurs, particulièrement vers le milieu du film (le rythme du film ralentit considérablement lorsque l’histoire se transporte à Glastonbury). D’une durée de deux heures et 20 minutes, le spectateur aura l’impression que le film est beaucoup trop long. Un des principaux problèmes du film est la présence de Tilde. Je comprends ce que le scénariste a voulu faire : poursuivre le cliché des films d’espionnage où l’espion, après avoir sauvé le monde, obtient la fille. Eggsy et Tilde forment maintenant un couple, mais la relation n’est pas organique. Les acteurs n’ont pas vraiment de chimie entre eux et leur amour semble forcé. Résultat : lorsque Eggsy décide de sauver le monde du plan néfaste de Poppy pour sauver celle qu’il aime, on n’est pas émotionnellement investis sur la réussite de sa mission. L’impact aurait été meilleur si la principale motivation d’Eggsy était de se venger de la destruction des Kingsman ou qu’une autre personne par exemple la mère d’Eggsy (le personnage apparaît dans une scène de deux secondes) soit celle qu’il désire sauver.

Par contre, les séquences d’action sont toujours aussi spectaculaires, over-the-top et très bien chorégraphiées. Dès la première scène du film, on nous en met plein la vue dans un combat qui oppose Eggsy à Charlie Hesketh (qui a été recalé des Kingsman dans le premier volet) dans l’espace restreint d’une voiture qui file à toute allure dans les rues de Londres. Le spectateur sera comblé par de nombreuses autres scènes telles que la bataille dans un bar, la fusillade près des Alpes en Italie, la fusillade/combat à Poppy Land. La scène finale dans le "diner" de Poppy Land, tournée comme un seul plan-séquence saura vous ravir. La trame sonore qui accompagne ces scènes ajoute encore plus d’énergie. Le meilleur moment du film est la séquence émouvante et complètement badass où un certain personnage chante Take Me Home, Country Roads de John Denver avant de mourir. ( Fruit du hasard, cette chanson apparaît également dans d’autres longs métrages de 2017 tels que Logan Lucky et Alien : Covenant.)

La brochette d’acteurs du film est impressionnante. Le charismatique Taron Egerton est toujours aussi efficace dans le rôle d’Eggsy. Julianne Moore s’amuse dans le rôle de Poppy, une vilaine psychotique qui aime faire de délicieux burgers "à la viande". Pedro Pascal dans le rôle de l’agent Whiskey est particulièrement habile et létal avec son lasso tranchant. Petite déception quant à la présence de Channing Tatum. Il n’apparaît que pour quelques minutes. Similairement, Jeff Bridges n’a pas grand-chose à faire dans le récit. Le musicien Elton John est plus présent et crève l’écran dans toutes ses scènes.

Malgré que KINGSMAN : THE GOLDEN CIRCLE ne comporte aucune scène aussi mémorable que la "bataille dans l’église du Kentucky" du premier volet, il demeure tout de même charmant et a du mordant. C'est donc à voir absolument au cinéma, et ce, surtout si vous avez aimé le premier film!   
http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Meilleur film de 2018!!

[Critique Cinéma] AVENGERS : INFINITY WAR (IMAX 3D)

Critique par Anna Li ( Suivre @caramie11  ) ☆☆☆☆☆L’événement cinématographique de l’année 2018 est à nos portes! AVENGER...

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Projections à venir

Logo :D

Logo :D