Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

6/02/2017

[Critique • Cinéma] WONDER WOMAN (IMAX3D)

Critique par Anna Li ( )
☆☆☆☆☆Wonder Woman connue sous l’alter ego de Diana Prince s’ est taillé une place importante dans l’univers de la pop-culture. Impossible de ne pas reconnaître l'habit iconique bleu, rouge et doré. Créé dans les années 40, le personnage n’avait jamais fait l’objet d’un film avant. Dans WONDER WOMAN, l’actrice Gal Gadot arbore pour une seconde fois le costume (costume différent de celui que l’on connaît) de l’héroïne. Contrairement au long métrage Batman v. Superman où le personnage nous a été présenté pour une première fois, WONDER WOMAN devrait recevoir un accueil favorable de la part des critiques. Pour ma part, grâce au récit qui entremêle efficacement l'action, l'humour et le drame, il s’ agit de l’un des meilleurs films de l’année.



Dans la bande dessinée originale, les aventures de Wonder Woman avaient lieu durant la Seconde Guerre mondiale. Dans WONDER WOMAN, le récit principal se transpose dans les années 1918, vers la fin de la Première Guerre mondiale. Comme il s’ agit d’un « origin story », on nous montre d’abord l’enfance de Diana racontée au moyen d’un flashback. Elle a grandi sur l’île secrète et paradisiaque de Themyscira parmi une tribu d’Amazones. Sa mère, la reine Hippolyta [Connie Nielsen] et sa tante la Générale Antiope [Robin Wright] ne s’entendent pas sur la meilleure façon de l’élever. Hippolyta est très protectrice de sa fille et ne veut pas qu’elle participe aux combats tandis qu’Antiope entraîne sa nièce en cachette. 

Quelques années plus tard, l’arrivée inattendue sur l’île de Steve Trevor [Chris Pine], un espion américain travaillant pour l’intelligence britannique changera la vie de Diana à jamais. Elle qui n’avait jamais vu un homme de sa vie, doit se porter à son secours lorsque son avion s’ écrase en mer pourchassé par des Allemands. Steve lui raconte alors qu’un énorme conflit (la Première Guerre mondiale) fait rage en Europe. Pour tenter de mettre un terme à la guerre qu’elle croit être l’œuvre d’Arès, le dieu de la guerre, Diana décide de l’accompagner malgré l’interdiction de sa mère. Armée de son bouclier, son épée Godkill et son lasso de la Vérité, Wonder Woman mettra les pieds dans un monde qui lui est inconnu, un monde ravagé par la guerre.

 WONDER WOMAN prend tout son temps pour nous faire connaître l’héroïne principale. Elle a toujours son mot à dire lorsqu’elle est témoin d’une injustice. On comprend ses motivations. Elle est convaincue qu’Ares a corrompu le cœur des hommes et est responsable de cette guerre. Elle est désillusionnée face au monde moderne et apprendra au cours de son aventure que tout n’est pas noir ou blanc.  Gal Gadot est magnifique et porte le film sur ses épaules. Physiquement, elle est parfaite pour ce rôle. J’avais déjà mentionné mon appréciation de l’actrice dans ma critique de Batman v. Superman: Dawn of Justice (disponible ici). Dans WONDER WOMAN, elle en remet. Elle démontre qu’elle est capable jouer avec crédibilité les multiples facettes du personnage: sa vulnérabilité,  sa compassion et son côté absolument badass!

Les séquences d’action, en particulier celles où l’on entend le thème principal sont divertissantes et bien conceptualisées. La chorégraphie des scènes de combat est tout simplement phénoménale. Chaque moment « badass » est au ralenti, permettant ainsi au spectateur de mieux l'apprécier. Le film comporte moins de scènes d’action qu’anticipé, mais ce n’est pas grave. La séquence du « No man’s land » où Diana apparaît dans son costume de Wonder Woman pour la toute première fois et la séquence d’action qui suit dans le village belge valent à elles seules le prix du billet de cinéma. Le combat final ne leur arrive malheureusement pas à la cheville et je n’ai pas pu m’empêcher d’en être déçue. Les cinéastes ratent leur coup en essayant de donner au film une finale typique d’un long métrage de super héros. Je ne peux pas cerner exactement ce qui ne fonctionne pas avec cette scène, mais j’avais l’impression de jouer à un jeu vidéo de Wonder Woman où elle doit combattre un boss final vêtu d’une armure manifestement créé avec du CGI. Heureusement, Wonder Woman partage un beau moment avec Steve durant ce combat, ce qui empêche le tout d’être complètement décevant. Par ailleurs, les effets visuels ne sont parfois pas à point. Un exemple est la scène où Steve s'évade du camp allemand en avion.Il est évident qu'elle a été tournée devant un écran vert. (Comme l'histoire se passe en 1918, peut-être que le but des cinéastes était de donner un aspect kitsch au film?)

Toutes les scènes où Gal Gadot et Chris Pine se donnent la réplique divertissement. Diana Prince et Steve Trevor sont tout à fait adorables.  La naïveté de Diana face à des situations ou notions qu’elle ne comprend pas (comme de voir un homme nu pour la première fois!) donne un aspect comique au film et cet humour n’est pas forcé. Les deux acteurs possèdent une excellente complicité et cette chimie crève l’écran. 

J’ai visionné la version IMAX 3D du film. Ce n’est malheureusement pas le format que je recommande.  À part quelques projectiles qui ressortent de l’image dans les séquences de combat, rien ne justifie le coût supplémentaire du billet de cinéma.

Malgré quelques petits défauts, WONDER WOMAN demeure un excellent film. Comme il s'agit du tout premier "origin story" d'une superhéroïne, c'est un incontournable du cinéma. 

On retrouvera Wonder Woman aux côtés de Superman, Batman, Aquaman et The Flash dans Justice League qui prendra l’affiche au mois de novembre prochain!  
http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Article en vedette

HEREDITARY - Analyse et explications

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Projections à venir

Logo :D

Logo :D