Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

8/10/2015

[Critique • Cinéma] THE MAN FROM U.N.C.L.E.


Synopsis
En 1963 durant la guerre froide, l'agent de la CIA Napoleon Solo doit s'associer avec l'agent du KGB Illya Kuryakin pour contrer une organisation criminelle qui veut construire une bombe nucléaire.

Courte critique

Le réalisateur Guy Ritchie signe THE MAN FROM U.N.C.L.E, un long-métrage tiré de la téleserie éponyme. Je n'ai jamais regardé la série, il est donc impossible pour moi d'en faire une comparaison.

 En 1963 à Berlin, les agents Solo et Kuryakin sont sommé par leur organisation respective d'enlever une mécanicienne allemande Gaby Teller qui possède de l'information vitale. Gaby est la fille d'Udo, un scientifique qui travaillait pour Hitler. Il est capable de construire des armes nucléaires, mais demeure introuvable.  Gaby a coupé les liens avec lui et ne l'a pas vu depuis 18 ans. Peu importe, la CIA et le KGB pensent qu'elle est la seule qui peut le retrouver. Lorsque Solo et Kuryakin se croisent pour la première fois, ils tentent sans succès de s'entretuer. Quelques jours plus tard, ils sont obligés de collaborer ensemble sur cette affaire... 

 Henry Cavill (Napoleon Solo) possède une excellente chimie avec Armie Hammer (Illya Kuryakin). La relation camaraderie/ennemi entre les deux personnages que tout oppose est intéressante et occupe une grande place dans le scénario. Solo est doux tandis que Kuryakin a un tempérament explosif. Ils ont également un parcours différent: Solo est un criminel qui revendait des œuvres d'arts sur le marché noir. La CIA lui a donné le choix d'aller en prison ou de rejoindre l'agence, tandis que Kuryakin a toujours eu le rêve de rejoindre le KGB.  L'humour tourne autour de l'animosité entre ces personnages. Une des scènes la plus absurde du film est lorsque Solo mange un sandwich et boit du vin et refuse d'aider Kuryakin pendant que ce dernier se fait poursuivre par des vilains en bateau à moteur. Hilarant!

 Le seul hic dans l'interprétation des personnages est l'accent des acteurs. Cavill, un acteur anglais joue un américain. Hammer, un acteur américain campe un russe et Vikander, une suédoise interprète une allemande. Les accents ne sont pas parfaits, loin de là. J'ai particulièrement trouvé bizarre la façon de parler de Cavill, mais je m'y suis habitué. 

 Le long-métrage ne comporte pas énormément de scènes d'action, ce qui pourrait en déplaire certains. La confrontation finale avec la vilaine principale manque également de panache. 

 Le film se veut être un hommage aux films de James Bond des années 60. Cette époque est mise en évidence par les différents costumes, coiffures, le look rétro des voitures et le décor. Le film comporte également un aspect plus contemporain. Un exemple est lorsque Kuyakin adopte une attitude clairement métrosexuelle lorsqu'il dicte ce que Gaby devrait porter. 

 Malgré quelques petits défauts, THE MAN FROM U.N.C.L.E. est un bon mélange de suspense, action, romance et d'humour. Je recommande de le voir au cinéma dès que vous en aurez la chance. 

 À titre de comparaison, voici mon palmarès de films d'espionnage pour 2015: 

1. Kingsman: The Secret Service 

2. Mission: Impossible - Rogue Nation 

3. The Man From U.N.C.L.E.

 4. Spy


http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Article en vedette

HEREDITARY - Analyse et explications

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Projections à venir

Logo :D

Logo :D