Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

6/25/2014

[Critique • Cinéma] TRANSFORMERS: AGE OF EXTINCTION (3D)

Synopsis
Quelques années après les événements de Transformers : Dark of the Moon, les relations entre Transformers et humains se sont envenimées. Une organisation gouvernementale traque et détruit les Autobots. Une autre guerre se prépare, mais les Autobots ont un avantage, car ils peuvent compter sur quelques humains et les Dinobots.

Note:
Critique

TRANSFORMERS: AGE OF EXTINCTION est le tout nouvel opus de la série de longs-métrages Transformers de Michael Bay. Il met en vedette une toute nouvelle distribution, ce qui semble être dans le but de « rebooter » cette série de films qui, selon moi, avait déjà perdu du lustre avec la sortie du 3e film: Dark of the Moon. Avec une durée de 165 minutes, ce film est beaucoup trop long, mais est exactement ce à quoi on peut s'attendre d'un film de Michael Bay.

Le nouveau héros de l'histoire est Cade Yeager (Mark Wahlberg), un mécanicien vivant au Texas avec sa fille Tessa (Nicola Peltz). Pour payer son loyer et les études universitaires de sa fille, il trouve un camion au milieu de pellicules cinématographiques et décide de l'acheter dans le but de le démanteler et d'en vendre les pièces. Il découvre que le véhicule est nul autre que Optimus Prime, chef des Autobots. Avec la destruction de la ville de Chicago (qui a eu lieu lors du combat entre Autobots et Decepticons), les Autobots sont maintenant considérés comme une menace contre l'humanité. Ils sont traqués par une organisation mise sur pied par Harold Attinger (Kelsey Grammer), un agent de la CIA et ceux capturés sont vendus à un scientifique du KSI (Kinetic Science Institute), Joshua Joyce (Stanley Tucci) qui veut s'en servir pour créer de nouveaux Transformers. Harold Attinger s'est également allié avec Lockdown, un Transformer chasseur de primes. Comme il le dit lui-même « An enemy of my enemy is my friend. » Optimus Prime, de son côté, peut compter sur Bumblebee, Drift, Hound et Crosshairs.

Mark Walhberg est bon dans son rôle principal, ce qui fait un changement apprécié de l'acteur « overrated » qu'est Shia Labeouf. Son rôle est par contre un peu redondant. On sait qu'il désire protéger sa fille, mais il le répète tellement souvent qu'à la longue, on se soucie peu de ce qui leur arrive. Le jeune couple interprété par Nicola Peltz et Jack Reynor sont des personnages génériques qui ont pour seul but de courir un peu partout lors des combats entre les Transformers... Bof. À mon avis, ces personnages auraient pu être tout simplement retirés du scénario.   De tous les personnages humains, celui interprété par Stanley Tucci est celui qui se développe le plus. Il est un scientifique aux allures de Steve Jobs qui désire sauver le monde, mais il prendra conscience que ce qu'il fait n'est peut-être pas la meilleure solution. Bingbing Li qui interprète son associée, possède un rôle minimal, mais confirme le stéréotype que l'on se fait de tous les Chinois dans un film d'action: elle est un maître de kung-fu.  
D'un autre côté, le Transformer le plus badass est le nouveau venu Lockdown, le chasseur de prime qui, pour des raisons personnelles, traque Optimus Prime. Il ne se soucie pas des humains qu'il trouve insignifiants.

Tel que pour les films précédents, le scénario est simple. Le fait qu'il n'y a aucune mention des personnages des opus précédents est un peu bizarre, mais cela confirme qu'il s'agit d'un « reboot » de cette franchise. Nous ne sommes donc pas au courant de ce qui est arrivé à Sam Witwicky. L'accent de ce film est manifestement mis sur les effets visuels et sur les scènes d'action plutôt que le scénario. Ceux-ci sont remarquables. Le réalisateur utilise abondamment le slow-motion ou des close-up durant les « scènes dramatiques », ce qui peut être agaçant. Michael Bay est un réalisateur reconnu pour mettre en scène des grosses explosions et dans TRANSFORMERS: AGE OF EXTINCTION, il ne ménage aucun effort pour se défaire de cette habitude.  Des explosions, vous en verrez à la tonne (même si parfois, on n’est pas certains de ce qui explose! haha!). Les combats entre les Transformers sont grandioses et on peut très bien comprendre ce qui se passe à l'écran. Les fans de films d'action seront particulièrement comblés par l'ensemble des combats finaux d'une durée d'environ quarante minutes.

L'humour cheezy et agaçant des films précédents est moins flagrant, mais est tout de même présent. Les dialogues laissent parfois à désirer. Par exemple, lorsque Cade trouve une arme et l'utilise pour la première fois il s'exclame : « Oh man, I'm gonna patent that shit!!! » Un détail embêtant du film est le placement de produit. Vous verrez des marques telles que les écouteurs Beats, Victoria Secret et le plus évident:  la bière Budlight. Je suis également un peu décue de l'utilisation minimale des Dinobots.

TRANSFORMERS : AGE OF EXTINCTION s'adresse aux fans de cette série de films. Encore une fois, le 3D n'en vaut pas vraiment la peine. Avec l'allusion de l'origine des Transformers mentionnée durant le film par Lockdown et avec une suite déjà prévue pour 2016, Transformers est une franchise qui est là pour rester. 

http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Article en vedette

HEREDITARY - Analyse et explications

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Projections à venir

Logo :D

Logo :D